Baptiste Debombourg

Baptiste Debombourg Distortion: A Geometric Aberration – Verzerrung: eine geometrische Abweichung Foto Baptiste Debombourg 2 2500 Connu en France comme un artiste très audacieux dans sa démarche, Baptiste Debombourg ne recule devant aucun obstacle pour mettre en oeuvre ses installations monumentales conçues pour des lieux spécifiques. Ce faisant, il se penche sur des thèmes comme celui de la destruction et la re-création. Avec son installation dans le forum du centre d´art (Kunsthalle Osnabrück) Baptiste Debombourg questionne le passé des lieux et change en même temps la perception du visiteur, voire même son comportement par rapport à l´endroit, car l’instabilité de la construction  de l’œuvre agit tout en laissant le visiteur dans une distance » sécurisée ». L´installation de Debombourg la “distorsion géométrique” ébranle, fait vaciller le lieu d´exposition. S´appuyant sur l´architecture d´une salle à angles droits, il apporte sciemment dans la structure existante de l´endroit, de façon visible et compréhensible, un désordre dans le système. Il rend visible à la fois la construction et la destruction. En reconstruisant les structures des fenêtres sur toute la longueur de la pièce, il bascule la nouvelle construction jusqu`à un certain degré. Celle-ci se détachant de l´original. Sachant que l´artiste cherche à aller jusqu´aux frontières du possible, Baptiste Debombourg met en scène volontairement ce moment de suspense que l´on ressent juste avant un effondrement. De cette façon le travail de l´artiste met en opposition très proche la force et la sensation, la statique et l´instabilité et soulève de nouvelles questions sur l´ordre et le désordre dans notre vie. Baptiste Debombourg a choisi le forum de la Kunsthalle d’Osnabrück pour son travail. La construction de ce forum date des années 70 et agrandit de ce fait  l’espace de l´ancienne église dominicaine réalisé dans le style du moyen-âge. L’artiste appréhende cet aspect du temps et relie avec son installation le moyen-âge à aujourd’hui. Les visiteurs pénètrent dans un espace à l’intérieur de l’espace. Les larges baies vitrées du forum servent d’appui pour la nouvelle structure, qui nait de l’ancienne pour définir un nouvel espace. Une construction en bois reproduit l’ossature des baies vitrées, mais en y introduisant une inclinaison. Ainsi Debombourg simule à l’aide de l’ordinateur une apparence penchée de l’espace. Les piliers sont intégrés de telle sorte qu’ils renforcent cette impression d’inclinaison. A travers ces conceptions artistiques l’architecture existante est distordue. Les murs, les piliers et les fenêtres semblent remettre l’aplomb en question. Les principes de la verticalité sont-ils mis hors d’usage ? L’espace consacré à l’art est-il en danger ? Voire même l’art concret ? Ou bien tout n’est-il qu’une illusion générée par une brillante simulation mettant à bas les règles de la logique de la vue ? Avec son installation trompeuse Debombourg nous offre une nouvelle perspective de l’espace, il crée réellement plus d’espace. Il met en scène non seulement la déformation, la distorsion mais aussi  il oriente notre attention sur le couple construction-déconstruction. La proximité de la Kunsthalle avec la construction déconstructiviste de la maison de Felix-Nussbaum par Daniel Libeskind facilite le dialogue des deux principes, sur lesquels Debombourg s’appuie pour effectuer son travail. A côté de ce rapport aux lieux l’artiste en crée un autre, historique celui-là. A travers la mise en place de simulations d’espaces créés par ordinateur, il montre comment de nos jours  l’on peut facilement et rapidement  générer de nouveaux espaces – complètement à l’opposé des temps anciens, dans lesquels le savoir du bâtisseur était transmis par l’expérience et où la création d’un espace prenait un très long temps. Son jeu avec les lois physiques est aussi un jeu entre la réalité et la fiction, entre hier et aujourd’hui. La construction, la forme géométrique et la composition dans l’intervention de Debombourg délaissent le terrain de l’art concret pour suivre de nouveaux chemins. La tridimensionnalité, la mise en scène du danger et le jeu avec une prise de conscience spontanée permettent au visiteur  de faire de très personnelles expériences sensorielles. La signification de l’organisation de l’espace, de son utilisation et de l’architecture au 21ème siècle est évidente et on peut ainsi s’en faire une idée. En même temps on prend conscience de la manière dont les artistes prennent leurs distances avec les limites ou encore comment ils peuvent définir très librement des nouvelles règles. Sans l’expression autorisée par l’art concret, sans l’histoire, mais aussi sans les développements sociaux et techniques des 50 dernières années, il ne serait pas imaginable d’ouvrir à l’art ces nouvelles possibilités, ces possibilités de faire CONCRETEMENT PLUS D’ESPACE. Baptiste Debombourg PortraitBaptiste Debombourg wurde 1978 in Südfrankreich geboren, lebt und arbeitet in Paris. Er studierte Bildhauerei an der Ecole National des Beaux Arts in Lyon und post-graduierte an der Ecole National Superior des Beaux Arts in Paris. In Frankreich gehört er zu den herausragenden jungen Künstlern seiner Generation mit zahlreichen öffentlichen Präsentationen im In- und Ausland. http://www.baptistedebombourg.com Text: Valerie Schwindt-Klevemann